Définition indivision

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2020

Sommaire

Qu'elle soit légale ou conventionnelle, l'indivision entraîne des conséquences complexes dont il faut être conscient.

La définition juridique de l'indivision

Qu'est-ce que l'indivision ?

L'indivision est la situation juridique dans laquelle plusieurs personnes détiennent des droits de même nature – et à proportions égales ou non – sur un même bien ou sur une même masse de biens, sans que la part de chaque personne sur le(s) bien(s) soit matériellement identifiable.

Plus simplement, plusieurs personnes se trouvent en indivision lorsque :

  • elles sont ensemble propriétaires d'un ou plusieurs même(s) bien(s) ;
  • elles ont ensemble la jouissance d'un ou plusieurs même(s) bien(s).

Quelles sont les implications juridiques ?

Lorsque des personnes sont en indivision, elles détiennent chacune des droits sur un ou plusieurs même(s) bien(s) ; dans ces conditions, plusieurs questions viennent à se poser :

Ces questions sont réglées par les règles légales de gestion indivision, qui peuvent être aménagées dans une convention d'indivision.

Situation d'indivision : illustrations

Une situation d'indivision peut résulter de la loi, ou du choix des coindivisaires :

Situations d'indivision Explications
Situations d'indivision légale :
  • Une masse de biens devient la propriété de plusieurs personnes, sans que la part de chaque personne puisse être physiquement identifiée.
  • Les coindivisaires détiennent des droits immatériels sur la masse de biens (et non tel ou tel bien de la masse), jusqu'au partage des biens.
  • Indivision et succession : lors d'un décès, les héritiers se retrouvent en indivision ; ils sont chacun propriétaire d'une part de l'ensemble des biens du défunt, tant que ces biens ne sont pas partagés.
  • Divorce et indivision : au terme d'un divorce, les époux se retrouvent en indivision ; ils sont chacun propriétaires de 50 % des biens communs, sans pour autant détenir physiquement les biens.
Situations d'indivision conventionnelle :
  • Plusieurs personnes décident que tel bien leur appartient en commun.
  • Chaque coindivisaire détient des droits sur le bien, jusqu'à la vente du bien.
  • PACS et indivision : les partenaires décident que les biens acquis pendant le PACS leur appartiennent à tous les 2 pour moitié.
  • Achat en indivision : plusieurs personnes achètent ensemble un même bien.

Important : la répartition des droits de propriété sur un bien acheté en indivision se fait conformément aux quotes-parts indiquées dans l'acte d'acquisition et non en fonction du financement. Le fait que l'un des acquéreurs ait contribué plus que l'autre est sans incidence sur leurs droits de propriété respectifs : si deux acquéreurs achètent un bien en indivision chacun pour moitié, ils auront acquis la propriété dans la même proportion, sans qu’il ne soit tenu compte des modalités et sources de financement dudit bien (Cass. 1re civ., 10 janvier 2018, n° 16-25.190).

Définition de l'indivision : le cas concret de l'achat immobilier

Lorsque plusieurs personnes achètent ensemble un bien immobilier (terrain, appartement, etc.), le régime qui s'applique par défaut – en dehors de toute stipulation contraire – est l'indivision :

  • Pour acheter en indivision, il faut :
    • au moins 2 personnes : peu importe leur relation de parenté ; il peut s'agir de concubins, de partenaires de PACS, de parents (cousins, frères, etc.), d'amis, etc.
    • un bien : peu importe la nature du bien ; il peut s'agir d'un bien mobilier (voiture, etc.) ou immobilier (maison, terrain, appartement, etc.).
  • Lors de l'acquisition, le notaire indique dans l'acte la contribution financière de chaque acquéreur :
    • chaque acquéreur est propriétaire du bien à hauteur de sa contribution ;
    • si la contribution de chacun n'est pas spécifiée dans l'acte d'acquisition, les acquéreurs sont réputés propriétaires à parts égales.
  • Les coindivisaires gèrent ensemble le bien, selon les règles de gestion indivision :
    • ils peuvent occuper le bien immobilier ensemble, le mettre en location, ou le faire occuper par un seul des coindivisaires ;
    • chaque coindivisaire est tenu des dettes relatives au bien (charges, prêt en indivision, etc.) à hauteur de ses parts dans l'indivision.
  • Pour sortir de l'indivision, les coindivisaires peuvent procéder à la vente en indivision du bien.

Définition de l'indivision : la gestion au quotidien

Dans la mesure où chaque coindivisaire détient une quote-part du bien, le bien en indivision doit être géré par tous les coindivisaires, dans le respect des règles légales de gestion indivision.

En outre, un bien peut rapporter de l'argent et/ou coûter de l'argent ; dans ces conditions, les coindivisaires doivent tenir un compte en indivision.

Enfin, pour sortir de l'indivision, les coindivisaires ont plusieurs possibilités :

  • vendre le bien et s'en partager le prix à proportion des quotes-parts respectives ;
  • partager les biens de la masse de biens indivis entre les coindivisaires ;
  • un des coindivisaires vend sa quote-part à un autre coindivisaire ou à un tiers.
Indivision

Indivision : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur la gestion de l'indivision
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider